wpf41bb90b.png

Tarbes

La formation des maîtres d’école

Jusqu’en 1833, l’enseignement des élèves était assuré essentiellement par des religieux (confession catholique) dans les villes et par quelques personnes de bonne volonté, rémunérées très faiblement dans les campagnes.

Ecole Normale rue Massey (garçons)

En 1833, le Préfet achète une villa route de Vic (actuelle rue Massey depuis 1855). Devenue école normale de Tarbes, on y forma les premiers instituteurs du département (garçons). De jeunes élèves suivront des cours au même endroit dans l’école primaire supérieure. En 1847, on effectue des travaux d’embellissement et d’agrandissement. Puis, la gendarmerie prendra possession des lieux en 1896. Une catastrophe, lors d’une fête, fit les gros titres des journaux en 1892 : voir ici. Vers 1890-1895, la formation des maîtres d’école (garçons) du département se déplaça à Auch.

Ecole Normale rue Eugène Ténot (filles)

L’école Normale de jeunes filles ouvre ses portes aux futures maîtresses d’école en 1883. Avant cette date, les institutrices étaient formées par les sœurs de la Croix, rue de Bagnères. Les hauts murs (aujourd’hui détruits) et la discipline stricte fit surnommer cette rue la « rue des trois prisons » puisqu’on trouvait également, dans cette artère centrale de Tarbes, la nouvelle prison (1889) et un couvent. On y forma jusqu’en juin 1965 de nombreuses institutrices pour les Hautes-Pyrénées et le Gers. Puis, le bâtiment abrita un moment l’IUT et le Comité du Tourisme avant de se joindre aux autres bâtiments de la Direction Académique.

Ecole Normale boulevard Debussy

De 1965 à 1991, l’école normale a été transférée dans ces nouveaux locaux. Aujourd’hui, c’est le collège Victor-Hugo, en face des pompiers. On pouvait encore lire récemment l’inscription « ECOLE NORMALE » sur le mur (voir flèche sur la photo).

ESPE au pôle universitaire, zone Bastillac.

En 1992, l’école normale s’installe ici aux côtés de l’école d’ingénieurs, du lycée hôtelier, en même temps que l’IUT. Belle architecture. Devenue mixte, elle s’appela IUFM (Institut Universitaire de Formation des Maîtres) puis ESPE en 2013. C’est depuis1990, que les instituteurs s’appellent désormais « professeurs des écoles ».

Revenir à la page "Ecoles du 65". Revenir à la page "Ecoles du 65".